Partager cet article

Anton Mitryushkin: "Je ne garderai que des souvenirs positifs du FC Sion"

Anton Mitryushkin: "Je ne garderai que des souvenirs positifs du FC Sion"

Arrivé en 2016 au FC Sion en provenance du Spartak Moscou, Anton Vladimirovitch Mitryushkin a effectué son dernier jour avec le FC Sion ce 30 juin 2020. Le FC Sion et lui ont terminé leur relation de travail ce jour. Le Sibérien a donc dit au revoir à tout le monde ce mardi soir et se retrouve désormais libre de tout contrat.

Champion d’Europe M17 en 2013 avec la Sbornaja, Anton avait d’ailleurs été élu meilleur joueur du tournoi cette année-là devant des joueurs du calibre d’Aleksandr Golovin par exemple. Son principal fait d’armes restera l’arrêt de trois tirs au but lors de la finale face à l’Italie, en plus de prestations très abouties tout au long du tournoi. 

Auteur de 76 matches sous le maillot du FC Sion, il laissera l’image d’un gardien très talentueux et d’un très grand professionnel, freiné malheureusement par une blessure au genou qui l’aura tenu trop longtemps éloigné des terrains. Depuis une année, il est cependant revenu à 100% de ses capacités et se trouve dans une très bonne forme physique. Le FC Sion tient à lui souhaiter une magnifique suite de carrière et lui assure que les portes du club lui sont toujours ouvertes. Très apprécié de ses coéquipiers et de ses différents entraîneurs, ainsi que de la direction et de l’ensemble du club, Anton peut se sentir au FC Sion comme à la maison.

«Je suis triste de quitter Sion et le Valais. C’est ici qu’est né mon premier enfant, il y a quelques semaines, et je me suis senti très bien intégré ici. J’avais une bonne relation avec les supporters et avec tout le monde et je ne garderai que des souvenirs positifs du FC Sion et de mon séjour en Valais en règle générale», explique celui qui parle désormais un français tout à fait correct. Sait-il déjà de quoi son avenir sera fait? «Non, pour être tout à fait sincère. J’ai plusieurs options, mais je n’ai encore rien décidé. Ce qui est sûr, c’est que je reviendrai en Valais aussi souvent que possible pour une simple visite. Le FC Sion est mon premier club hors de Russie et il restera toujours spécial dans mon coeur».