Actualité

Accueil > Club > Actualité

Un premier match de préparation contre Stade-Lausanne-Ouchy

(18.06.2019)

Stéphane Henchoz a souhaité organiser un match de préparation pendant le camp à Crans-Montana, qui aura lieu du 20 au 30 juin. Les voeux du nouvel entraîneur du club valaisan ont été exaucés, puisque le FC Stade-Lausanne-Ouchy, néo-promu en Challenge League, se déplacera au stade de Chermignon le 26 juin à 18h. Ce sera notamment l'occasion pour le FC Sion de retrouver son ancien joueur Michaël Perrier, l'un des grands artisans de la récente promotion du SLO.

"Le premier match de préparation était celui contre le Lausanne-Sport le 30 à Lentigny. Il semblait cependant bien d'occuper un peu différemment les 13 premiers jours de préparation, donc je suis très satisfait que ce match ait pu être organisé", a commenté Stéphane Henchoz.

A noter qu'à l'occasion de cette première rencontre amicale, l'entrée sera libre et il sera possible de se restaurer sur place.

Jared Khasa: "La Ferrari? J'aime bien, c'est un bon surnom!"

(18.06.2019)

Jared Khasa s'est fait un nom en Super League sur une action, cette accélération magnifique face à Neuchâtel Xamax FCS (1-0) le 15 mai dernier. Son "rush" sur le côté droit, suivi d'un centre parfait pour Bastien Toma, a fait exploser Tourbillon à la 93e. Un mois plus tard, la préparation pour la nouvelle saison a déjà débuté et l'ailier de 21 ans postule à une place au sein de l'effectif de la première équipe, désormais entraînée par Stéphane Henchoz. Mardi, alors que la journée de travail avait débuté par un rendez-vous à 7h15 pour une course d'une heure avant... deux séances d'entraînement collectifs et individuels (10h et 15h50), le Français est revenu sur cette action de folie et sur ses objectifs pour la saison à venir avec le FC Sion.

Jared, un rendez-vous d’équipe à 7h15, ça vous était déjà arrivé?

Non, c’est une première! Je n’avais jamais connu ça, mais aucun souci. On est là pour travailler.

Le coach a clairement dit qu’il allait commencer par évaluer les joueurs. Vous pensez pouvoir arriver à le convaincre?

C’est clairement mon objectif. Je me donne à 100% pour lui montrer que je suis capable de faire partie de cette équipe, de porter le maillot du FC Sion. Je viens des M21, mais aujourd’hui, mon but est de faire partie de l’effectif de la première. Comme vous le dites, le message du coach est clair. C’est à nous, joueurs, de le convaincre.

Comment prendriez-vous un éventuel retour en M21 à l’issue de la préparation?

Je viens de passer quatre saisons avec les M21, j’ai beaucoup progressé, et aujourd’hui il est temps pour moi de franchir un cap. Je me suis déjà ponctuellement entraîné avec la première équipe, mais aujourd’hui, j’ai envie de faire mieux. Alors, c’est sûr que si je devais retourner avec les M21, il y aurait de la frustration, je me dirais qu’il me manque quelque chose et je continuerais à travailler pour revenir.

Vos qualités de vitesse et de percussion sont connues. Quels points pouvez-vous encore améliorer?

Les déplacements. Quand bouger, à quel moment faire le bon appel, ce genre de choses… Et bien combiner avec mes partenaires aussi, le jeu dans le petit périmètre.

Cette vitesse, justement, vous l’avez travaillée ou c’est un don?

Ce qui est étrange, c’est que quand j’étais plus jeune, je n’étais pas très rapide! C’est venu au fil de temps, mais je n’ai jamais rien fait de spécial pour que ce soit le cas. En fait, c’est un don qui s’est développé petit à petit.

Après le match contre Xamax, Quentin Maceiras a dit que vous étiez la «Ferrari» du FC Sion. C’est votre surnom officiel?

Non, non, il a trouvé ça tout seul sur le moment (rires). Mais j’aime bien, il peut continuer, c’est un bon surnom!

Vos coéquipiers vous ont reparlé de cette action tout l’été?

Non, juste les jours d’après, ce qui est déjà bien assez!

Vous saviez que vous alliez entrer en jeu ce soir-là?

Oui, Christian Zermatten m’avait dit de me tenir prêt. La théorie de match était claire : passer sur les côtés, encore et toujours, insister. Je savais ce que j’avais à faire : amener de la vitesse et réussir de telles actions. Les consignes étaient claires, donc oui, je savais que j’allais devoir jouer ce rôle-là.

La saison dernière est finie, les vacances aussi… Vous êtes parti cet été?

Non, j’étais chez moi en région parisienne, tranquille. A la base, je suis de Vernon, en Normandie, et on a déménagé en région parisienne, à Mantes-la-Jolie.

Ce sont deux terres riches en footballeurs pros, non?

Ah oui! Vernon, c’est la ville d’Ousmane Dembélé. A Mantes, j’étais le voisin de Moussa Sow. Et il y en a encore bien d’autres, croyez-moi! J’ai joué avec Ferland Mendy, au Havre, je suis très heureux pour lui de ce qui lui arrive avec ce transfert au Real Madrid.

Et vous, la vie en Valais vous plaît?

Oui, vraiment. C’est un peu plus calme que la France (sourire). J’aime rester chez moi, tranquille, me reposer. J’habite Martigny, c’est l’idéal, le Valais est magnifique.

 

Quentin Maceiras: "Nous devons montrer notre vrai visage"

(18.06.2019)

Il sort de sa saison la plus complète en tant que joueur pro avec pas moins de 34 apparitions en 2018/2019. Désormais établi comme un élément important du FC Sion, son club de coeur, Quentin Maceiras aborde la préparation du nouvel exercice avec le sourire. Et la volonté de faire mieux que ces deux dernières années.

Quentin, nous voici déjà arrivés au moment de débuter la phase de préparation de la saison 2019/2020. Comment abordez-vous cette reprise des entraînements ?
Comme tous mes coéquipiers je crois, je suis content d'être de retour sur les terrains. Nous avons disposé de trois semaines pour recharger les batteries après une saison éprouvante tant physiquement que moralement et cela nous a fait le plus grand bien. Nous sommes heureux de tous nous retrouver et nous sommes désormais prêts à bien travailler.

Comment se sont passées vos vacances ?
Très bien. L'an dernier, j'avais été contraint de les annuler car je m'étais blessé au nez lors du dernier match de la saison à Thoune donc cette année j'ai vraiment profité de me changer les idées en partant en compagnie de ma copine. J'avais toutefois à coeur de rester actif et j'ai donc repris l'entraînement de manière individuelle dès la semaine dernière afin d'être prêt physiquement pour cette reprise.

Cette période de préparation ne fait en général pas partie des moments les plus appréciés des joueurs. Comment la vivez-vous personnellement ?
C'est sûr que ce n'est pas le moment le plus intéressant de la saison pour nous les joueurs, mais c'est certainement l'un des plus importants. On sait que l'on est obligé de passer par là pour être prêts à fournir les efforts nécessaires durant la suite de la saison. On souffre, on tire parfois la langue, mais on le fait toujours avec le sourire !

Cette reprise des entraînements à coïncidé avec la prise de fonction de votre nouvel entraîneur Stéphane Henchoz. Quels ont été ces premiers mots à l'intention du groupe ?
Il n'a pas fait de longs discours, il a simplement insisté sur la notion de travail et l'importance de cette phase de préparation. Il nous a dit que si l'on travaille sérieusement dès maintenant, nous pourrions avoir de belles satisfactions à l'avenir.

L'avenir parlons-en justement, quelles sont vos attentes pour cette nouvelle saison ?
Nous ne sommes qu'au début de la préparation et je crois donc qu'il est encore un peu tôt pour parler d'objectifs concrets en terme de classement ou de résultats. Je crois toutefois qu'il faut que l'on montre le vrai visage de ce groupe car nous avons les qualités pour faire bien mieux que ce que l'on a montré ces deux dernières saisons !

 

Un premier jour de travail déjà très intense

(17.06.2019)

La journée de reprise du FC Sion a débuté dès 8h15 ce lundi par une réunion d’équipe sous la direction du nouvel entraîneur Stéphane Henchoz. Avec un mot-clé: le travail. Ce premier jour a d’ailleurs été très éprouvant pour les Sédunois, dans la lignée de ce qui les attend jusqu’à la fin du mois de juillet et le premier match de Super League. Au menu: tests physiques, entraînements individuels et, pour finir, un entraînement collectif déjà très intense dès 16h sous le soleil de Martigny-Croix. Les joueurs savent désormais ce qui les attend: la «méthode Henchoz» est faite de sueur, en tout cas durant cette préparation estivale.

Si les internationaux ont eu droit à quelques jours de vacances supplémentaires (Bastien Toma, Jan Bamert, Timothy Fayulu, Ermir Lenjani et Roberts Uldrikis), les autres ont transpiré. Mardi et mercredi seront similaires, avant le départ à Crans-Montana jeudi pour dix jours.

A noter que l’avant-centre ivoirien Oussou Konan, co-meilleur buteur du dernier championnat de Côte d’Ivoire avec San Pedro, a participé à la séance collective, après avoir effectué les tests individuels comme tous les autres joueurs. Il est actuellement supervisé par le staff en vue d’une éventuelle signature.

 

Stéphane Henchoz: "Le travail avant tout"

(17.06.2019)

Trois semaines après avoir terminé sa saison 2018/2019, le FC Sion a lancé ce lundi sa préparation de l'exercice à venir sous les ordres de son nouvel entraîneur Stéphane Henchoz. Arrivé en provenance de Neuchâtel Xamax FCS avec qui il a obtenu un improbable maintien en renversant une situation particulièrement compliquée lors des barrages face à Aarau, le technicien fribourgeois était heureux au moment de découvrir ses nouveaux joueurs.

Stéphane, vous débutez aujourd'hui votre mandat à la tête du FC Sion: quels sont les premiers sentiments qui vous habitent ?
Je suis très heureux d'être ici, je me réjouis d'être l'entraîneur de cette équipe et j'avais vraiment hâte que cela commence. Nous ne sommes qu'au premier jour de notre préparation, il faut donc que les joueurs se remettent dedans ce qui est normal. Nous sommes un nouveau staff et nous allons donc apprendre à connaître ce groupe. En ce sens, le camp que nous effectuerons dès jeudi à Crans-Montana nous sera grandement bénéfique.Nous allons directement nous mettre au travail pour que les choses soient bien en place dès la reprise le 20 juillet.

L'une de vos premières missions sera de vous faire une idée du groupe que vous avez à disposition...
C'est clair, nous avons un contingent qui est assez large. Dans un premier temps, nous allons donc nous intéresser aux joueurs que l'on a déjà avant d'aller regarder ailleurs. L'idéal pour travailler dans les meilleures dispositions est d'avoir un cadre de 22 joueurs environ. Ces premiers jours vont donc nous servir à définir avec quels joueurs nous souhaitons aborder cette nouvelle saison. Nous chercherons ensuite des solutions pour ceux qui ne seront pas retenus. Nous avons, certes, un peu de temps pour définir les contours de notre effectif mais il ne faut pas oublier que ce championnat suisse démarre très rapidement. Il faudra donc être compétitif dès le début car en fin de saison chaque point compte, à commencer par ceux de juillet et août.

Vous n'avez disposé que de deux semaines de vacances puisque vous étiez encore engagé dans les barrages de promotion/relégation avec Neuchâtel Xamax FCS au début du mois. Comment s'est passée cette transition rapide ?
C'est vrai que je n'ai pas eu une grande pause pour passer de Neuchâtel à ici, j'ai profité de quelques jours de repos et j'ai disputé un match avec les légendes de Liverpool. Je suis ensuite déjà venu prendre en quelque sorte la température de ce club la semaine dernière en ayant des échanges avec plusieurs de ses membres. Aujourd'hui est donc davantage un jour de reprise pour les joueurs que pour le staff.

Les objectifs du FC Sion sont différents de ceux que vous avez pu connaître du côté de la Maladière. Que vous inspirent ces nouvelles attentes sur vos épaules ?
Vous savez, oui c'est clair que les choses seront un peu différentes ici mais dans le football l'objectif est toujours de gagner, c'était le cas à Neuchâtel comme ça l'est ici aussi. Nous allons donc essayer de construire quelque chose en commençant par les fondations pour obtenir des résultats dès le coup d'envoi du championnat et en y mettant la manière, chose qui passait plutôt au second plan vu l'urgence de la situation à Xamax.

Comment s'est déroulé votre engagement ici, comment se sont passés les premiers rapports avec le Président ?
Parfaitement bien, nos discussions ont été claires dès le début. Nous sommes tous les deux passionnés par le football et nous savons l'un comme l'autre que tout succès passe par le travail. Je suis vraiment heureux d'être ici et de pouvoir collaborer avec lui.

Pour en revenir aux joueurs, quel message avez-vous souhaité leur faire passer en priorité aujourd'hui ?
Comme je l'ai dit, le travail est quelque chose de très important pour moi. C'est là-dessus que j'ai insisté dans mon premier discours. Il faut que les joueurs prennent conscience qu'ils ont les qualités pour faire bien mieux que la 8ème place obtenue au terme de la saison dernière. Mais pour y parvenir, il va falloir se serrer les coudes et travailler ensemble jour après jour.

Savez-vous déjà à quoi ressemblera "votre" FC Sion ?
Oui j'ai déjà ma petite idée et il ne reste maintenant plus qu'à la mettre en place. Je veux que mon équipe soit flexible et sache s'adapter à tout moment à son adversaire. Nous voulons imposer notre jeu, bien entendu, mais nous serons encore plus forts si nous connaissons les forces et les faiblesses de nos adversaires.

Pour terminer, un petit mot sur le public valaisan...
Je peux dire sans hésiter que le FC Sion possède l'un des meilleurs publics du pays et sans aucun doute le meilleur de Suisse romande. En Valais, les gens vivent véritablement pour leur club, chose qui ne se retrouve pas autant ailleurs. Cette ferveur des supporters est certainement l'un des facteurs qui m'a poussé à dire oui à la proposition de venir entraîner ce club.

 

FC Sion Campus: Inscrivez-vous à la 14ème édition !

(12.06.2019)

L’année 2019 marquera la 14ème édition du FC Sion Campus qui aura lieu durant les vacances d’automne, soit du lundi 28 octobre au vendredi 1er novembre. Le stage se déroulera comme à l'accoutumée au Stade de Tourbillon et s’adresse à tous les enfants nés entre 2006 et 2011.

Durant cette semaine, les jeunes footballeurs profiteront de l’expérience d’entraîneurs qualifiés et partageront des moments privilégiés avec les joueurs de la 1ère équipe du FC Sion. De plus, les gardiens bénéficieront d’entraînements spécifiques le matin.

Le prix est de 350 francs par enfant. Ce montant inclut toutes les prestations sportives, l’encadrement, le repas de midi et le goûter ainsi qu’un équipement complet. Afin de garantir une qualité technique exigeante et un encadrement idéal et en raison du succès de ce camp, le nombre de participants est limité à 160. Les places disponibles seront attribuées aux premiers inscrits dans l’ordre d’arrivée des formulaires d’inscription. 

Toutes les informations relatives à ce camp sont à retrouver sur http://www.fcsioncampus.ch/.

Retour sur les performances de nos internationaux ces derniers jours

(12.06.2019)

Alors que la plupart des joueurs valaisans se trouvent actuellement en vacances et en profite pour recharger leur batterie avant la reprise des entraînements lundi prochain, certains Sédunois étaient en action ces derniers jours au service de leur sélection nationale respective. Bilan et tour d’horizon.
 
Semaine mitigée pour Ermir Lenjani et l’Albanie qui, ont, certes battu la Moldavie (2-0) mais qui se sont également inclinés en Islande (1-0). L’ailier du FC Sion a été titulaire lors des deux rencontres ne cédant sa place uniquement lors du match contre la Moldavie à l’heure de jeu. Suite à ces deux journées, les Balkaniques se positionnent à la quatrième place du groupe H avec trois points de retard sur la deuxième place du classement, qualificative à l’UEFA Euro 2020.
 
Roberts Uldrikis et la Lettonie ont vécu une semaine compliquée avec deux défaites à domicile face à Israël (0-3) puis face à la Slovénie (0-5). L’attaquant sédunois n’a pas été utilisé lors de ces deux rencontres. Quasiment éliminés, les Baltes occupent la dernière place du groupe G avec zéro point après quatre rencontres.
 
En M21, la Suisse a affronté la Slovénie en amical à Aarau. Cette rencontre s’est soldée par une défaite 1-2. Jan Bamert a disputé l’intégralité du match alors que Bastien Toma, titulaire, a été remplacé à la 63ème par le Lausannois Andi Zeqiri. Victoire en revanche pour les M20 nationaux 3-4 en Autriche. Timothy Fayulu est resté toutefois sur le banc durant l’ensemble de cette rencontre.
 
Elvir Muminovic a quant à lui été aligné durant 90 minutes lors des deux matches de l’équipe nationale M19 de Bosnie face à la République Tchèque. Malgré deux défaites, le jeune latéral sédunois a offert une passe décisive et livré deux solides prestations. (Photo: Nora Krevneva-Baibakova)
 

Le FC Sion défiera Everton au Châble

(12.06.2019)

Alors que les joueurs valaisans reprendront le chemin de l'entraînement dès lundi prochain sous la houlette de leur nouvel entraîneur Stéphane Henchoz, un cinquième match amical vient s'ajouter au programme de la préparation des "rouge et blanc". Après un affrontement face au Lausanne-Sport (30 juin à Lentigny) qui clôturera les dix jours de stage que Fickentscher et ses coéquipiers passeront sur les hauteurs de Crans-Montana ainsi que des parties face au PSV (3 juillet au Châble), à Grenoble Foot 38 (10 juillet au Bouveret) et à Neuchâtel Xamax (13 juillet à Châtel Saint-Denis), le FC Sion se mesurera à Everton le 14 juillet à 17h45 au Stade Saint-Marc du Châble. L'équipe sédunoise disputera donc deux rencontres durant le même week-end qui permettront à son technicien de tester au mieux son effectif à une semaine de la reprise du championnat prévue les 20 et 21 juillet prochains. 

Cette partie face aux "Toffees", huitièmes de Premier League lors de la saison écoulée interviendra près de onze ans après une rencontre amicale qui avait vu le club valaisan s'imposer sur la plus petite des marges face au même adversaire au Stade d'Octodure de Martigny. L'équipe dirigée par le Portugais Marco Silva compte dans ses rangs plusieurs joueurs de classe internationale tels que le gardien Jordan Pickford, titulaire en équipe d'Angleterre, le défenseur français Lucas Digne ou les milieux de terrain Théo Walcott et Gylfi Sigurdsson. Ce match face au pensionnaire de Goodison Park devrait également avoir une petite saveur particulière pour Stéphane Henchoz, lui qui a joué durant cinq saisons pour le club "ennemi" de Liverpool.

Kevin Fickentscher: Le club avant tout

(10.06.2019)

Longtemps cantonné au rôle de gardien remplaçant durant sa carrière, Kevin Fickentscher a pris une nouvelle dimension depuis la blessure d’Anton Mitryushkin il y a un an et demi. Travailleur acharné doté d’une grande humilité, il a parfaitement remplacé le portier russe entre les poteaux valaisans. Celui qui a récemment prolongé son contrat pour deux saisons supplémentaires espère désormais permettre à son club de cœur de retrouver rapidement les sommets.

Natif de Nyon, Kevin Fickentscher n’a que seize ans lorsqu’il quitte sa famille et ses amis pour rejoindre l’Allemagne et le centre de formation du Werder Brême. « Lorsque cette opportunité s’est présentée à moi, je n’ai pas hésité longtemps à accepter. C’est un choix que je ne regrette absolument pas car il m’a énormément apporté pour la suite de ma carrière, explique-t-il. A Brême j’ai découvert une nouvelle culture footballistique, un grand club qui était alors très important en Allemagne. Là-bas, les gens vivent véritablement pour le football, il y a un engouement extraordinaire pour ce sport. C’est durant ces années à l’étranger que j’ai vraiment appris ce qu’était le monde du ballon rond et les exigences qui vont avec. »

Revenu en Suisse en 2008, il s’engage avec le FC La Chaux-de-Fonds alors pensionnaire de Challenge League avant de rejoindre le FC Sion un an plus tard où il devient la doublure d’Andris Vanins. Un rôle qu’il assume à la perfection. « Durant toute ma carrière, j’ai toujours fait en sorte de mettre les intérêts du club plutôt que mon ego personnel en avant. Même avec ce statut de numéro 2, j’avais à cœur de travailler le plus dur possible pour apporter ma contribution aux succès du club. L’aventure européenne vécue en 2015 reste d’ailleurs l’un des plus beaux moments de ma carrière même si je l’ai vécue depuis le banc des remplaçants », détaille très humblement le dernier rempart sédunois.

Un rôle dans l’ombre qu’il assume également durant la très belle épopée des M21 de la Nati, finalistes de l’EURO 2011 au Danemark : « J’étais alors derrière Yann Sommer dans la hiérarchie des gardiens. Je garde également un souvenir exceptionnel de ce tournoi. Nous avions une magnifique équipe avec des joueurs de grande classe comme Shaqiri, Xhaka ou Mehmedi notamment. L’ambiance était parfaite au sein du groupe, tout était réuni pour que nous réussissions une grande compétition. »

Prêté durant deux saisons au Lausanne-Sport entre 2013 et 2015, Kevin Fickentscher est donc revenu au FC Sion pour épauler Anton Mitrysuhkin, successeur d’Andris Vanins dans les buts sédunois. Jusqu’à ce 26 novembre 2017 où le Russe se blesse lors d’une rencontre face à GC à Tourbillon. Soudain promu numéro 1, le Vaudois garde les pieds sur terre et ne tarde pas à se montrer décisif. « Même si je ne peux pas me réjouir du malheur arrivé à Anton, il est clair que de me retrouver sur le terrain m’a procuré un grand plaisir. C’est l’objectif de chaque joueur de foot. J’ai rapidement pris le rythme de la compétition qu’un gardien remplaçant n’a pas et je pense être devenu meilleur au fil des rencontres. »

Les bonnes performances réalisées au cours des dix-huit derniers mois ont d’ailleurs été récompensées d’une prolongation de contrat pour le numéro 18 valaisan. « Lorsque le Président m’a fait savoir qu’il voulait me conserver, je n’ai pas hésité une seconde, dit-il. Le FC Sion est mon club de cœur, il est ancré en moi, il m’a apporté tellement de satisfactions durant ma carrière que je suis vraiment reconnaissant envers lui. C’est un véritable honneur pour moi de pouvoir continuer à porter ce maillot devant nos supporters qui sont fantastiques. De plus, j’ai une excellente relation avec les dirigeants, nous avons une confiance mutuelle entre nous et c’est très important pour avoir de bons rapports de travail. » Au moment d’évoquer ses objectifs futurs, Kevin Fickentscher n’hésite pas longtemps : « J’ai envie de regagner un trophée avec ce club, de ressentir à nouveau les émotions d’un sacre en Coupe de Suisse et, pourquoi pas, de vivre une nouvelle aventure sur la scène européenne. »

Deux nouvelles recrues au FC Sion eSports

(06.06.2019)

La section eSports du FC Sion a le plaisir d’annoncer les arrivées de Fabio Pechlaner et Rufus Isaka qui complètent ainsi l’effectif de notre équipe de football virtuelle.
 
Originaire de la région zurichoise, les deux jeunes gamers rejoignent les Valaisans Michael Fournier et Grégory Lucibello et représenteront officiellement le club valaisan lors de diverses compétitions sur FIFA 20.
 
Âgé de 18 ans, Fabio Pechlaner, connu sous le pseudonyme de Cobra, est une tête connue dans le monde du gaming en Suisse. Il rejoint le Valais en provenance de l’équipe Power eSports, entité qui regroupe les meilleurs joueurs Suisses allemands. Récemment il a notamment été sacré vice-champion suisse en 2vs2 lors de la Coca-Cola Swiss eCup avec son coéquipier Léandro Curty.
 
Rufus Isaka, 24 ans, est lui connu sous le pseudonyme de diMorientes10. Le Zurichois a notamment participé aux finales des championnats suisses en 1v1 en 2017, 2018 et 2019 et réalisé un Top 64 en virtuelle Bundesliga en 2018.
 
Le FC Sion se réjouit d’accueillir Fabio et Rufus et leur souhaite le plein succès sous leurs nouvelles couleurs. 
 
****
 
Trois questions à Fabio et Rufus :
 
Quel est ton sentiment après avoir rejoint un club comme le FC Sion ?
FP : C’est un rêve devenu réalité pour moi. C’est un honneur de représenter ce club sur la scène virtuelle du football suisse.
RI : Je suis très honoré de représenter le FC Sion que j’espère amener sur la scène internationale.
 
Pourquoi avoir choisi de nous rejoindre ?
FP : Je suis le club depuis tout petit et c’est donc tout à fait naturellement que j’ai souhaité rejoindre le FC Sion.
RI : J’ai été tout de suite attiré par le projet et j’ai eu envie d’en faire partie.
 
Quels seront tes objectifs cette saison ?
FP : Mon objectif sera de ramener le titre de champion suisse en Valais. J’aimerais également attaquer des compétitions sur la scène internationale.
RI : Je souhaite me qualifier pour les playoffs des global series sur FIFA 20 tout d’abord puis à partir de là, je verrai en fonction de mes résultats.
 
 
 
 
 

Heineken TMR Octodure Voyage Chicco Doro Lehner Versand
Swisscom Raiffeisen Greenwatt Taittinger

Réalisation

Axianet